Maison PVB

Construction d’une maison individuelle à Contis (Landes)
Mission complète Esquisse ⇒ Chantier
Surface : 190 m² SHAB
Phase : opération livrée en juillet 2017


Dans une végétation omniprésente et sauvage de la forêt landaise, le terrain bénéficie d’une situation singulière.
A l’ouest, une proximité forte avec le voisinage. A l’est, la forêt.
C’est tout naturellement que le projet se tourne vers la végétation.


Toutes les façades sont revêtues d’un bardage en cèdre blanc, bois naturellement imputrescible.


Des perméabilités intérieures et extérieures, entre les espaces de vie, décomposent le projet en trois volumétries distinctes et autonomes.
Ces espaces créent des percées visuelles et connectent les habitants les uns aux autres, mais également avec la nature.
Ainsi l’architecture respecte-t-elle le cadre naturel très préservé de Contis, au cœur du lotissement des Pelindres



Afin d’apporter un supplément d’inertie aux parois et contrôler le déphasage thermique, les murs sont doublés à l’intérieur avec des plaques de terre recouvertes d’enduit d’argile.
Un mur de brique de terre crue positionné derrière un poêle à granules vient compléter cette capacité d’inertie.
Le panneau de terre est une véritable alternative aux plaques de plâtre traditionnelles. Il se pose très facilement en se vissant sur des armatures bois.
Fait à base de terre et de fibres naturelles, c’est un matériau respirant qui permet de réguler l’hygrométrie de la pièce.
Il permet de construire sainement son habitat avec un matériau 100% recyclable et compostable.




L’isolation des parois est uniquement composée de laine de bois recyclé.
C’est un excellent isolant thermique et phonique qui offre une bonne protection contre la chaleur l’été.



Maçonnerie : Lacoste et Fils
Charpente – Bardage : Mathieu Bordes
Étanchéité : Set Etanchéité
Plâtrerie : Velado
Menuiseries extérieures : Belisol
Électricité : Campet et Fils
Plomberie : Bouzats-Campagné
Enduits terre – Peinture : Cyril Craipeau
Menuiseries intérieures : Bruno du Moulin

Projet co-réalisé avec Alexandre Stiers

Photos : Stanislas Ledoux